Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 17 septembre 2006

La fièvre du samedi soir

medium_ducasse.jpgHier soir, Steeve Briois a fait une apparition particulièrement remarquée à la fête foraine d’Hénin-Beaumont. Sévissant sur les trois places du centre-ville, la « ducasse » attire toujours du monde surtout par ce beau temps.

 

Dans une ambiance bon enfant et détendue, Steeve Briois a pu découvrir les différentes attractions accompagnées de plusieurs militants dont Dominique, Freddy et Roland.

 

Si le public est au rendez-vous de cette traditionnelle fête, on notera toujours les problèmes de parking et de circulation dans un centre-ville qui peine à faire peau neuve.

 

Avant de prolonger la soirée entre amis, Steeve Briois a essayé une attraction dite « sensationnelle ». Si le « dancing–fly » est loin du « grand huit » ou du « space-mountain », on frissonne légèrement. C’est déjà ça.

 

Zorro

Commentaires

J'espére que vous avez passé une bonne soirée monsieur Briois et que le dancingfly ne vous a pas trop fait tourner la tête, concernant le stationnement voilà à nouveau un probléme qu'il vous faudra résoudre lorsque vous aurez les rênes.Une fois de plus vous constater sur le terrain les carences du barbu.

Écrit par : Larry | dimanche, 17 septembre 2006

Cela me fait sourir sachant que mr Briois travaille a la mairie.
N'aurais t il pas la carte pour se garrer sur le parcking privé

Écrit par : ahahahah | dimanche, 17 septembre 2006

Cher Monsieur ahahah,

Sachez que, bien qu'étant élu municipal (bénévole puisque sans indemnité et j'en suis fier), je ne beneficie d'aucune carte de stationnement ni d'aucun privilèges.

Il est vrai que je ne fais pas partie de la cour du monarque qui, sur le dos des contribuables, se fait rincer financièrement.

Monsieur Ahahah, renseignez-vous avant de dire n'importe quoi. Votre courage d'anonyme ne vous autorise pas à délirer...

Écrit par : Steeve Briois | dimanche, 17 septembre 2006

C'est dans l'après-midi que je me suis rendu, en famille, à la fête foraine.

La foule est au rendez-vous mais les forains se plaignent car ils ressentent fortement le manque d'argent des ménages.

Il faut dire que les échéances prochaines d'impôts fonciers et locaux faramineux à Hénin-Beaumont contribuent à accentuer cette situation.

Écrit par : Jean-Claude Menin | dimanche, 17 septembre 2006

Les commentaires sont fermés.