Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 04 novembre 2006

Début de campagne présidentielle

medium_LEPOINT.FR.2.jpgmedium_vsd.jpg 

 

 

 

              Nous entrons véritablement dans la campagne présidentielle. Difficile d’ouvrir la télé, la radio ou les journaux sans y voir les débats internes au PS ou les croches pieds à l’UMP. Tout en apparence est fait pour « dualiser » le débat entre Ségolène et Sarko comme si l’élection était jouée d’avance. On sait pourtant que les favoris, à 6 mois de l’élection, ne sont jamais élus, voire n’atteignent même pas le second tour ! Chirac en 1981, Barre en 1988, Balladur en 1995 et Jospin en 2002.

Qu’importe, les médias reproduisent toujours les mêmes comportements. A ceci près que, cette année, ils prennent soin de ne pas sous estimer Le Pen qui fait la couverture des gazettes. Cette semaine, à la « une » du « Point » et de « VSD », le Président du FN est considéré comme pouvant parfaitement aller au second tour. Un scénario tout à fait plausible tant la justesse de nos analyses sur l’insécurité et sur l’immigration sont démontrés.

Dans un sondage Sofrès révélé mercredi, Le Pen gagne 5 points (12 points chez les ouvriers) pour arriver à 17% d’intentions de vote soit la plus forte progression de tous les hommes politiques.  A tel point que Sarko et Ségo n’hésitent pas à faire de la surenchère sécuritaire pour ne pas apparaître comme coupés des réalités.

Que ce soit à Hénin-Beaumont ou au niveau national, n’avons-nous pas réussi à imposer nos thèmes au centre du débat politique ?

Commentaires

Il est maintenant bien connu que les dirigeants et les médias n'ont de cesse de LOBOTOMISER LA POPULATION en l'endormant dans un monde virtuel où ils nous "protègent" des délinquants, des "patrons soi-disant indéliquats" qui fuient notre pays ou tout simplement déposent le bilan tellement ils sont bafoués, tant par les taxes dont ils ne peuvent se relever (aller voir chez les petits patrons qui au lieu de dispenser la bonne parole donnent effectivement du travail), ou alors qu'on nargue quand on préfére prendre des entreprises étrangères...

Il y a encore des français qui ont leur cerveau entier, et c'est grâce à eux qu'on pourra obtenir un réel changement.

Quant aux autres sevrez vous de la "bonne parole" de la classe politico-médiatique qui ne vous endort que pour mieux profiter de vous.

Contrairement à ce qu'on veut vous faire croire, notre pays ne va pas bien, tous les compteurs sont au rouge, relevez vous pendant qu'il en est encore temps, il vous reste un espoir, le vote Front National.

Posez vous ces questions :

Comment va mon pays ?
Les français ont-ils tous du travail ?
Suis je vraiment à l'abri avec un CDI ?
Tous les français ont-ils les moyens de se soigner avec de plus en plus de médicaments non remboursés ?
Est-ce que l'on pense à des structures pour les personnes âgées, ou aux SDF quand on est capable de loger des clandestins à l'hôtel sur le compte du contribuable français ?
Est ce normal que des français qui travaillent vivent dans des camping ?
Les jeunes sortent ils de l'école en étant bien formés pour travailler ?
Que fait-on pour garder les entreprises en France ?
Qu'est devenu mon pouvoir d'achat avec l'euro ?
N'ai je pas peur de promener en ville le soir ?

N'oubliez pas de vous poser ces questions avant d'aller voter !!!

Croyez vous que ce que les politiques n'ont ni su, ni pu, ni voulu faire avant seront capables de le faire après ?

Écrit par : Alexi | samedi, 04 novembre 2006

Article fort intéressant repris sur http://synthesenationale.hautetfort.com

Écrit par : Roland | samedi, 04 novembre 2006

Certes, il est vrai que la lepénisation des esprits a fait son oeuvre. Cependant, à la lecture du dernier VSD, force est de reconnaître que les journalistes aiment à se faire peur et leurs articles à notre égard demeurent encore dans le registre de la partialité, de la caricature voire de la fantasmagorie. Exemples choisis: Le Pen est une menace, Le Pen est trop vieux, les extrémistes font peur etc...En un mot, rien qui ne soit OBJECTIF dans tout cela.

Écrit par : sankukai | samedi, 04 novembre 2006

Tous ces journalistes qui mangent du caviar, qui vivent dans le luxe, nous entonnent encore leur éternel refrain. A tel point que de nombreuses personnes écœurées ne regardent même plus les journaux télévisés.

La peur du chômage, l'insécurité, la baisse du pouvoir d'achat, voilà la réalité en France, celle que le peuple doit affronter chaque jour.

Reconnaissons à Jean-Marie Le Pen le mérite d'avoir eu le courage de prévenir les Français sur tous les dangers qui les guettaient si la gauche et la droite continuaient à nous gouverner. Eh bien voilà, il avait raison, aujourd'hui la France est à l'agonie.

Et si en 2007, nous voulons enfin sortir de ce tunnel, il n'y a qu'un seul vote possible, celui du Front National de Jean-Marie Le Pen. J'invite chaque électeur à se rendre sur le site : www.frontnational.com pour télécharger et consulter le programme du FN.

Écrit par : La Patriote | samedi, 04 novembre 2006

Alors, il est 8 H 27, on ne sait pas se lever ce matin ????



On est là en attente devant notre ordinateur, rien, ayez pitié de nous, on veut notre lecture dominicale !!!!

Écrit par : Réveil matin | dimanche, 05 novembre 2006

Les commentaires sont fermés.