Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 15 novembre 2006

IBT obtient gain de cause devant la cour d’appel de Douai

medium_ibt.2.jpgLa société Héninoise avait été mise en liquidation judiciaire par le tribunal de Béthune. Pourtant, la cour d’appel de Douai vient d’autoriser la poursuite de l’activité de l’entreprise en validant un plan de continuation. Le rôle du liquidateur judiciaire est encore bien nébuleux dans cette affaire et a, semble-t-il, joué au mauvais génie. A ce sujet, il faut relire l’excellent bouquin d’Autoine Gaudino sur « la maffia des tribunaux de commerce ».

Les 74 salariés d’IBT sont, pour l’instant, sauvés et il convient de s’en féliciter. Pour autant, la manifestation organisée par le parti communiste, Dalongeville et la CGT a tourné au bide retentissant. Une cinquantaine de personnes avaient fait le déplacement dont une majorité de politiques présents pour se faire de la publicité sur le dos des chômeurs.

Bref, une totale démagogie et honteuse récupération politicienne qui, fort heureusement, a tourné court en raison du bon sens des salariés qui ne sont pas prêts à se faire manipuler politiquement.

En effet, pour les socialo-communistes (à l’instar de Dalongeville et Facon) lorsque les entreprises ferment leurs portes au sein de l’agglo, c’est de la faute du gouvernement mais lorsqu’une entreprise s’implante dans l’agglo, c’est grâce à eux ! CQFD !

Commentaires

je suis déçue de lire que la manif était conduite par Dalloncheville, je suis chez samsonite depuis 1984 et repris par energy plast depuis septembre 2005, et nous étions sur les lieux en tant que CGT essayant de faire valoir nos droits sur nos emplois ....Rien à voir avec DALLONCHEVILLE du moins pour nous.

Écrit par : cathy | mercredi, 15 novembre 2006

Moi qui croyais que Dalongeville était là pour recruter pour la mairie...

Écrit par : Wanksta | mercredi, 15 novembre 2006

Il est évident que dans un tel contexte, les salariés d'IBT ne peuvent prévoir l'avenir à long terme et comme malheureusement ce n'est pas un cas isolé, il n'est pas étonnant que notre économie en ressente chaque jour les méfaits.

Oser organiser une manifestation alors que l'on fait partie du système qui a conduit à la déplorable situation économique de la ville et du pays, quel culot !

En tout cas, je félicite les salariés qui n'ont pas répondu à l'appel des politiciens sans scrupules et je leur souhaite bon courage.

Écrit par : La Patriote | mercredi, 15 novembre 2006

Ce soir nous pouvons décerner le prix de la voyance à François Bayrou qui interpréte le sens de la venue de Dieudoné aux BBR.
Dans le style " J'sais rien mais j'dirai tout"....

En tous cas le caméraman doit être anti FN primaire il suffit de voir les prises de vue sur Jean Marie Le Pen.

Écrit par : Téléspectateur | jeudi, 16 novembre 2006

Les commentaires sont fermés.